Coronavirus : AC Environnement et la filière du diagnostic immobilier unis et engagés

Posté le 26/03/2020

Covid-19 : AC Environnement et la filière du diagnostic immobilier unis et mobilisés  

 

Une première historique dans la profession qui est de bon augure pour l'après-crise et l'avenir de nos métiers.

Le mardi 24 mars 2020, les principaux professionnels de la filière du diagnostic immobilier et des laboratoires d'analyse amiante sur les matériaux et dans l'air ont adopté une posture commune d'arrêt de leurs missions  tant que les conditions sanitaires ne garantissaient ni la santé de leurs collaborateurs ni celle de leurs clients bailleurs, agents immobiliers, notaires, donneurs d'ordre publics, ERP, entreprises industrielles, tertiaires, exploitants agricoles et par extension personnes qui travaillent, fréquentent, résident dans tous les lieux où les diagnostics immobiliers sont pratiqués tous les jours. Ensemble, les professionnels du diagnostic immobilier et des laboratoires vont mener les activités inévitables et urgentes ; ils vont travailler à un plan de retour progressif et responsable de l'activité. Pour préserver les personnes en période de crise sanitaire et ensuite sauvegarder la pérennité des entreprises en période de crise économique incontournable mais exigeant coordination et solidarité pour une plus grande efficacité de la reprise.

 

Cette unité a été obtenue aisément, en responsabilité, avec l'esprit fédérateur des trois organisations interprofessionnelles que sont la Chambre des diagnostiqueurs immobiliers (CDI-FNAIM), la Fédération interprofessionnelle des diagnostiqueurs immobiliers (FIDI) et l'Union des laboratoires de santé du bâtiment (ULSB) et parce que les patrons et souvent créateurs des entreprises en activité ont eu à cœur de faire passer l'intérêt de leurs techniciens et l'intérêt public avant toute autre chose.

 

"L'union fait la force contre le #Covid19 ! Comme président du Groupe AC Environnement, je me félicite que les professionnels  de notre filière parlent d'une même voix pour préserver les techniciens de nos entreprises, ceux de la filière dans son ensemble et préservent aussi clients du tertiaire, bailleurs, industriels, professionnels de l'immobilier, habitants, occupants chez qui nous exerçons au quotidien. Ensemble, nous traversons cette crise comme tout un chacun en pensant avant tout à l'intérêt public. Et déjà, nous nous préparons tous, en coordination permanente, à rebondir, à aller de l’avant, à imaginer l'après-crise, avec la sauvegarde de toutes nos entreprises, le renouvellement de nos métiers et beaucoup d'inventivitéUn pour tous et tous pour un ! "  Denis MORA - Président du groupe AC Environnement.